MASTER Sciences historiques SPÉCIALITÉ Recherche et métiers de l'archéologie

La spécialité « Recherche et métiers de l’archéologie » propose une formation indifférenciée entre un parcours recherche et un parcours professionnalisant.

La spécificité de la formation d’archéologie a été, dès ses origines, de former les étudiants à concevoir, au travers des vestiges matériels, les manières selon lesquelles les sociétés organisent leur espace. Cette approche originale résulte de l’adossement principal de cette formation à l’équipe « Laboratoire Archéologie et Territoires » (LAT) de l’UMR 6173 Citeres. C’est cette originalité qui fait la force de la formation d’archéologie de l’université François-Rabelais, la distinguant des autres formations d’archéologie en France. Dès 2005, l’université François-Rabelais de Tours a lancé, parallèlement au master recherche, un master professionnel dit « Archéomatique » proposant aux étudiants de les former à l’ensemble des techniques informatiques au service de l’archéologie
 

  • Objectifs

Le master « Recherche et métiers de l’archéologie » maintient cette orientation en direction des débouchés nombreux offerts par l’archéologie métropolitaine et l’Europe tempérée, mais aussi par l’archéologie de la Méditerranée orientale, pour les périodes historiques allant de la Protohistoire au Moyen Âge. Soucieux de proposer aux étudiants une formation permettant d’acquérir un panel de compétences utiles pour intégrer le monde professionnel de l’archéologie dans toute sa diversité, la formation d’archéologie de Tours propose une série d’enseignements techniques permettant des spécialisations recherchées dans le monde professionnel (archéozoologie, archéologie spatiale, céramologie, archéologie du bâti) tout en acquérant les connaissances fondamentales sur la discipline et des compétences générales utiles pour intégrer les services archéologiques (droit du patrimoine, multimédia, paléographie, épigraphie).

L’objectif pédagogique spécifique de la spécialité « Recherche et métiers de l’archéologie » est de permettre, en deux ans, une initiation aux domaines de la recherche en archéologie tout en ouvrant sur le monde professionnel de l’archéologie métropolitaine. Le master 1 d’archéologie propose un tronc commun d’enseignements qui offrent aux étudiants les compétences initiales indispensables à la construction de leur parcours professionnel. Cette offre permet à des étudiants d’archéologie qui n’ont pas suivi les enseignements du L3 Archéologie du département d’Histoire et Archéologie de l’université François-Rabelais d’acquérir ou d’approfondir leurs connaissances, et de s’orienter vers une spécialisation en lien avec les débouchés professionnels de l’archéologie. En deuxième année, le master est indifférencié entre deux parcours : un parcours recherche et un parcours professionnalisant. Les étudiants construisent leur parcours en fonction de leur projet professionnel, du métier de l’archéologie dans lequel ils souhaitent exercer leur activité ; ils acquièrent des compétences spécifiques en fonction de ce parcours. Le parcours recherche s’accompagne de la réalisation d’un mémoire de recherche, tandis que le parcours professionnalisant donne lieu à un stage de trois mois effectué dans un service archéologique, et au rendu d’un rapport d’un stage.
 

  • Contenu ou liste des thématiques et matières enseignées

- Analyse spatiale appliquée à l’archéologie
- Archéologie spatiale (géomatique appliquée à l’archéologie)
- Architecture et technique de construction
- Dossier de recherche
- Enregistrement et informatisation des données de fouilles
- Exploitation des données post-fouille
- Habitat, villes et territoires
- Langue vivante (certification CLES 2)
- Méthodes d’études et interprétations des données du mobilier archéologique
- Mobiliers et pratiques sociales
- Outil multimédia et représentation
- Préventive Wepmapping et SIG en ligne
- Séjour chez un opérateur public ou privé d’archéologie préventive
- Séjour dans le service archéologique d’une collectivité locale
- Séjour dans service archéologique (DRAC, collectivités territoriales)
- Séjour dans un centre de l’INRAP ou chez un opérateur privé d’archéologie
- Séjour en laboratoire
- Séminaire d’Antiquité tardive et archéologie médiévale
- Séminaire de Protohistoire et d’Antiquité
- SIG et environnement (télédétection)
- Stage de fouille (un mois)
- Topographie informatisée
- Traitement des données archéologiques (SGBD et statistiques appliquées à l’archéologie)
- Villes et territoires
 

  • Pré-requis

Licence Histoire ou licence Histoire de l’Art.

Bonne maîtrise de la langue française, curiosité intellectuelle, esprit critique, aptitude au travail autonome et à la mémorisation, goût pour la lecture, aptitude au travail en groupe.