MASTER Patrimoine culturel immatériel (PCI)

La spécialité « Patrimoine culturel immatériel » ambitionne de répondre à l’émergence de ce concept, récemment consacré par la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) de l’UNESCO. Elle a pour but de former à l’inventaire, la conservation et la valorisation du PCI : savoir-faire artistiques (musique, arts de la scène), savoir-faire professionnels, biens culturels artistiques ou architecturaux.
 

  • Objectifs

L’objectif de ce Master est de former des étudiants capables de faire preuve d’adaptabilité en raison de la nature vaste, complexe et protéiforme du PCI, celui-ci se manifestant notamment – selon la définition de l’UNESCO – dans les traditions et expressions orales, dans les arts du spectacle, dans les pratiques sociales, rituels et événements festifs, dans les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, ou encore dans les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Cette formation confère la capacité à prendre en charge des projets culturels liées au PCI de toutes natures en dotant les étudiants d’outils intellectuels et méthodologiques spécifiques à ce domaine. En dehors des connaissances théoriques, la spécialité PCI développe des compétences propres spécifiques – méthodologie des inventaires, diffusion et promotion du patrimoine immatériel – ou plus transversales : droit et patrimoine, droit administratif et droit des collectivités, montage de projet.  Les stages constitueront une composante essentielle de l’évaluation finale.

Afin de prendre en compte la spécificité des objets ou du traitement des objets du PCI, les enseignements dispensés impliquent plusieurs composantes de l’université François-Rabelais, l’IEHCA (Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation) ainsi que des intervenants extérieurs. Les différentes UE favorisent un travail approfondi autour de la notion de PCI, de la convention de 2003, du dispositif français en la matière, de la conduite de projet pour les candidatures, des inventaires du patrimoine immatériel, des programmes de recherche sur le PCI. Une réflexion menée en concertation avec la Direction générale des patrimoines (Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique – DPRPS) permet la constitution d’un panel d’intervenants, la mise en place d’un réseau de sites pour l’accueil des stagiaires (en France et à l’étranger) et, in fine, une aide à l’orientation professionnelle des futurs diplômés.

Les milieux professionnels sur lesquels débouche cette formation sont le monde associatif, le secteur public et parapublic de la culture, les collectivités territoriales (municipalités, région), les musées, festivals et, plus généralement, tous les lieux engagés dans une démarche de valorisation du PCI.
 

  • Contenu ou liste des thématiques et matières enseignées

UE 16 Outils – 2 EC obligatoires : Édition numérique texte ; Édition numérique image

UE 17 Techniques – 1 EC obligatoire, 1 EC au choix : Communication patrimoniale ; Montage de projet ; Diffusion et promotion du patrimoine immatériel ; Suivi de manifestation

UE 18 Savoirs – 3 EC au choix : Épistémologie de la culture ; Pratiques théâtrales ; Corpus écrits-oraux ; Patrimoines professionnels ; Performances musicales

UE 19 Savoirs – 3 EC au choix : Patrimoine architectural ; Patrimoine artistique ; Histoire des collections ; Alimentation

UE 20 Outils de production – 2 EC au choix : Édition internet ; Édition musicale ; Édition vidéo ; Édition audio

UE 21 Outils professionnels – 2 EC au choix : Droit du patrimoine culturel ; Droit administratif et des collectivités ; Gestion des institutions culturelles

UE 22 Stage et rapport de stage

L'UE 22 constitue naturellement une part importante du travail du semestre 2 (le stage dure au minimum trois mois), déterminante pour évaluer l’intégration de l’étudiant dans le monde du travail (entreprises, institutions ou laboratoires). Le rapport de stage sera compris comme un document de référence et donnera lieu à une soutenance (en juin/juillet), à laquelle seront obligatoirement associés les responsables professionnels du stage. L’élaboration du projet de stage se fait au cours du premier semestre, sous la responsabilité d’un tuteur. Le stage peut s’effectuer à l’étranger.
 

  • Pré-requis

En formation initiale, peut postuler tout étudiant titulaire d’un M1 dans un domaine compatible ou d’un diplôme jugé équivalent par la commission pédagogique. Ce diplôme est accessible dans le cadre de la formation continue avec éventuellement des validations d’acquis professionnels. Le nombre de places est limité. Une sélection a lieu sur dossier puis sur audition. Un niveau minimum est requis en : traitement de texte, d’image, culture patrimoniale et artistique.