MASTER Sociolinguistique et didactique des langues SPÉCIALITÉ Français langue étrangère/seconde : pluralités, interculturel, politiques linguistiques (PIPOL)

La spécialité PIPOL est une offre de formation ouverte à distance (1), qui propose :
• un M1 (en convention entre les trois Universités d’Angers, du Mans et de Tours) de Didactique des langues, FLE (M1 DIL-FLE)
• deux parcours de M2 (spécifique à l’Université de Tours) :
− un parcours à finalité recherche Langues, sociétés, appropriation ;
− un parcours à finalité professionnelle FLE/S : didactique des langues et pluralité linguistique et culturelle.

Les formations ne sont pas semestrialisées, et se déroulent selon deux sessions (juin et septembre). En M1 aucun regroupement présentiel n’est proposé, à la différence du M2 (regroupement en début d’année). Des frais spécifiques à la modalité distanciel sont à ajouter aux frais de scolarité usuels.

(1) Pour les personnes souhaitant accéder à une formation présentielle : cf. spécialité
FLE/S : appropriation, diversité, insertion (APPRODIV).

Pour plus de renseignements : cf. les pages du Département Sodilang.
 
  • Objectifs
En lien avec les objectifs généraux de la mention Sociolinguistique et didactique des langues, la spécialité PIPOL vise au développement de savoirs et de savoir-faire fondés sur :
• des approches qualitatives et réflexives conçues à la fois comme contenus, modalités et objectifs de formation ;
• les thématiques de la diversité et de la pluralité dans les questions liées à l’aménagement, la diffusion et à l’appropriation du français (et des langues) dans des contextes de diversité linguistique, culturelle et formative.

Les étudiants sont ainsi formés à identifier, problématiser et analyser des situations où la diversité linguistique et culturelle est un enjeu important ; à contribuer au développement de la recherche, de l’enseignement et/ou de l’intervention formative du point de vue de la didactique des langues et/ou de la sociolinguistique (politique linguistique notamment).

Les débouchés professionnels, pour les personnes qui ne seraient pas déjà en poste, touchent notamment les domaines liés à la diversité linguistique et à l’appropriation des langues, par exemple : l’enseignement et la formation de formateurs dans le domaine du FLE/S et d’autres langues, la direction pédagogique de centres de langues et de centres de ressources, l’encadrement des formations linguistiques dans le cadre du CAI, l’intervention auprès d’entreprises ou de collectivités territoriales pour des études et préconisations dans le domaine linguistique et sociolinguistique, etc.

Spécifiquement, la spécialité PIPOL permet à des étudiants, souvent déjà en situation professionnelle (2) ou vivant à l’étranger, de :
• favoriser leur formation tout au long de la vie ;
• enrichir leur pratique professionnelle en développant des compétences d’analyse et de réflexivité ;
• envisager des réorientations professionnelles par l’évolution de leurs compétences ;
• développer, à partir de Tours, la recherche scientifique à l’international, notamment dans les pays dits « du Sud » ;
• de mener et/ou d’enrichir leur recherche et/ou leur pratique professionnelle par la mise en œuvre de modalités distancielles.

Ainsi la spécialité vise pour ce type de public une valorisation d’une situation professionnelle plus ou moins déjà installée (ou la reconnaissance institutionnelle par le diplôme de compétences de terrain), dans les secteurs liés à la diversité linguistique et à l’appropriation des langues, dans le champ de l’enseignement et de la formation du français langue étrangère et seconde, dans l’action et la coopération linguistique et culturelle en faveur de la francophonie ou la direction pédagogique de centres de langues et de centres de ressources, etc.

(2) Le cas du congé de formation est possible : le SUFCO prend alors en charge les éléments administratifs.
 
  • Contenu ou liste des thématiques et matières enseignées
Les enseignements visent pour l’essentiel : la mise en œuvre d’une réflexivité sur les pratiques professionnelles (praticiens, chercheurs) ; des liens entre contenus théoriques / expériences de terrain ; des prises en compte des parcours personnels et des expériences professionnelles antérieures.

Dans tous les cas, les dispositifs distanciels en jeu, au niveau du M1 comme du M2, comprennent des contenus de cours que proposés par des enseignants spécialistes des domaines concernés, et des activités dont le bon déroulement est assuré par des tuteurs (selon différentes formes d’échanges : forums, etc.), au plus près de chaque étudiant.

Au-delà des enseignements fondamentaux, on soulignera plus particulièrement :
En M1 :
• Des enseignements à visée pratique pour apprendre à enseigner le FLE/S/M
• Une articulation entre sociolinguistique et didactique des langues
• Des ouvertures interdisciplinaires cohérentes avec le projet global de formation
En M2 :
• Des apports universitaires pluridisciplinaires articulés (Didactique du FLE/S et du plurilinguisme, sociolinguistique, épistémologie, TICE, etc.)
• Des interventions de professionnels de terrains et de représentants d’organismes politico-institutionnels diversifiés
• Un apprentissage réflexif des diverses facettes de la dimension recherche

NB. Pour plus d’informations quant aux descriptifs détaillés des cours, consulter les pages Sodilang.

Stages
On attend au moins 100 heures d’enseignement en M1 et un stage de 300 heures en M2 pro (avec une partie enseignement variable, et des missions connexes).

NB. : Pour des salariés en activité dans les champs du FLE/S, de la coopération linguistique ou culturelle ou autres, la prise en compte de l’activité professionnelle peut donner lieu à une validation totale ou partielle du stage professionnel, facilitant ainsi leur accès à la formation et la réussite de celle-ci.

Recherche
L’encadrement des étudiants de Master 2 Recherche est assuré par l’EA 3207 Dynadiv-Prefics. Cette équipe a pour tradition un encadrement engagé au sein d’un laboratoire qui sert véritablement de lieu de formation professionnelle. Les étudiants de M2R et doctorants participent pleinement aux prises de décision scientifiques, politiques, financières.
 
  • Pré-requis
Etudiants allophones : niveau C1 en français exigé.

− M1 de Didactique des langues, FLE : option FLE de licence, DU FLE, validation des acquis (en fonction de l’expérience, du parcours académique et du projet professionnel du candidat).

− M2 : sur dossier et éventuellement entretien (adapté à des modalités distancielles : téléphone ou visio-conférence légère).