Vous êtes ici : FRANCAISAlumni

THOMAS DEFFORGE - Doctorant en Électronique

Quel est votre parcours universitaire/professionnel et en quoi a consisté votre sujet d'étude ?
Au cours de ma thèse en électronique, j’ai travaillé à l’élaboration de couches de silicium poreux par anodisation du silicium, matériau majoritairement utilisé en microélectronique. Dans le cas présent, l’objectif était de graver des trous (ou via) traversant le substrat silicium et de remplir ces trous d’un matériau conducteur (de cuivre). Ainsi, il était possible de connecter électriquement chaque face d’une plaquette de silicium à l’aide de ces via traversants rendus conducteurs. La gravure des via traversants ainsi que leur remplissage par dépôt électrochimique de cuivre ont constitué la grande majorité de mes travaux. Enfin, la caractérisation électrique des via traversants conducteurs nous a permis de vérifier la viabilité du procédé de fabrication.

Comment avez-vous vécu votre thèse ?
La thèse s’est principalement déroulée au sein du GREMAN (groupe de recherche en matériaux, microélectronique, acoustique et nanotechnologies) sur le site de l’entreprise STMicroelectronics. J’ai ainsi eu la chance de pouvoir profiter de bon nombre de moyens et d’équipements pour poursuivre mes travaux. Mais au-delà du cadre, ces trois années de recherches ont été réellement enrichissantes. La conduite du projet qui m’avait été confié, la recherche de l’innovation et les interactions avec mes collègues ont fait que ces 36 mois se sont écoulés très rapidement.

Que vous a apporté cette expérience ?
Au-delà de l’apport de connaissances que confère une thèse, ces trois années passées au sein d’un même laboratoire permettent de tisser des liens, tant professionnels que personnels, avec ses collègues. Certains étant devenus, au fil des discussions, des amis. De plus, cette période marque de profonds changements dans notre vie professionnelle. De jeunes étudiants à notre arrivée au sein du laboratoire, nous achevons notre thèse par la reconnaissance de nos travaux par un jury compétent. En nous remettant le titre de docteur, le jury valide ainsi nos travaux, nos efforts et nos connaissances.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite suivre cette voie ?
Un intérêt profond pour la recherche scientifique est le préalable indispensable à l’épanouissement professionnel du doctorant. Si cet intérêt n’est pas présent, il n’est pas nécessaire de se lancer dans cette thèse.

Quelle est votre situation actuellement ?
Je travaille toujours au sein du laboratoire GREMAN en contrat post-doctoral. Mes travaux portent sur la suite de ma thèse, à savoir l’étude de la gravure électrochimique du silicium pour la réalisation de silicium poreux.