Vous êtes ici : FRANCAISAlumni

MUHAMMAD MUZZAMIL LUQMAN - Doctorant en Informatique

Quel est votre parcours universitaire/professionnel et en quoi a consisté votre sujet d'étude ?
J’ai eu mon baccalauréat scientifique en 2000 au Pakistan. En 2004, j’ai eu mon premier diplôme universitaire en informatique (intitulé Bachelor Of Computer Science Honors et équivalent au bac+4 français) avec rouleau d'honneur académique et la médaille pour la première place dans la formation, au Government College University de Lahore (Pakistan). De 2005 à 2007 j’ai eu ma première expérience du travail comme un informaticien, programmeur, développeur et puis chef de projet. En 2007, j’ai réussi un concours national au Pakistan et j’ai eu une bourse du Higher Education Commission du gouvernement pakistanais pour poursuivre mes études en France. En 2008, j’ai eu mon Master 2 Recherche à l’École polytechnique de l’université François-Rabelais de Tours.

Après mon Master 2 Recherche en 2008, j’ai débuté ma thèse de doctorat en Informatique, en cotutelle entre le laboratoire d’Informatique de l’université de Tours et le Computer Vision Center de l’université Autonoma de Barcelone, en Espagne. Mon domaine de recherche est la reconnaissance des formes avec une application à l’analyse d’images de documents. Mes travaux concernent le problème du manque de performance des outils exploitant des représentations à base de graphes en reconnaissance des formes. Mes travaux proposent de contribuer aux nouvelles méthodes proposant de tirer partie, à la fois, de la richesse des méthodes structurelles basée sur le graphe et de la rapidité des méthodes de reconnaissance de formes statistiques, c'est-à-dire l’intelligence artificielle.

Comment avez-vous vécu votre thèse ?
J’ai très très bien vécu ma thèse. C'était grâce au financement du gouvernement pakistanais, sous forme d’une bourse, pour les trois premières années et, ensuite, j’ai terminé les six derniers mois de ma thèse en travaillant comme attaché temporaire d’enseignement et de recherche (A.T.E.R) à mi-temps. J'ai ainsi eu la possibilité de consacrer beaucoup de temps à mes travaux de recherche et j'ai pu bénéficier d'une initiation à l'enseignement aussi. Grâce aux financements du laboratoire d’Informatique de Tours et du Computer Vision Center de Barcelone, j’ai eu la chance de faire plusieurs séjours de recherche « longues durées » à Barcelone, ainsi que d'assister à l’école d’été comme étranger et présenter mes travaux de recherche dans plusieurs conférences et colloques internationaux et nationaux. En bref, je dirai que, vu le comportement aimable, agréable et très sympathique de mes deux directeurs de thèse, ma thèse a été une excellente expérience dans ma vie.

Que vous a apporté cette expérience ?
L’expérience de la thèse m’a appris à travailler en autonomie, de mener un projet et de délivrer les résultats à temps. Elle m’a permis d’acquérir des compétences d’organisation et de gestion de projet et des ressources disponible. La rédaction des articles originaux, les chapitres de livre, les présentations dans les conférences et la rédaction de la thèse elle-même m’ont permis d’apprécier la profession de chercheur. Ma thèse m’a apporté des compétences nécessaires pour faire une évolution scientifique, professionnelle et personnelle.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite suivre cette voie ?
À mon avis, la voie de la thèse est pour eux qui aiment cibler les problèmes et ensuite trouver leurs solutions. Attention, la thèse est un projet de longue durée. Mon seul conseil aux futurs doctorants et futures doctorantes est de faire attention pour choisir le sujet de thèse. Vous allez travailler sur votre thèse pendant au moins trois ans. Alors, choisissez le sujet de thèse qui vous permettra de rester motivé à 100% pendant toute la durée de votre thèse.

Quelle est votre situation actuellement ?

Actuellement, je suis chercheur postdoctoral en France. Normalement, si tout va bien, je vais être qualifié aux fonctions de maître de conférences cette année.