MASTER Finance, contrôle, audit SPÉCIALITÉ Métiers de la banque et de la finance

Cette formation permet de former des cadres financiers en :
-Analyse financière et opérations traitées par les directions financières de grands groupes
-Métiers des banques au sens large (back office, finance de marché, conseillers clientèles)
Le diplôme est organisé avec un tronc commun et le choix entre trois options :
-l’option 1 Finance qui forme aux métiers financiers en entreprise et à la banque de financement,
-l’option 2 Conseiller Clientèle de Professionnels qui forme des conseillers en banque de détail (agences, bureaux).
-l’option 3 Banque et Marchés Financiers qui forme aux métiers bancaires au sens large
 
  • Objectifs
L’objectif est de former des collaborateurs opérationnels dans les plus brefs délais et ayant un fort potentiel d’évolution dans les métiers de la finance. Dès la sortie du diplôme, les cadres seront susceptibles de s’insérer dans des postes à responsabilités, aussi bien dans les directions administratives et financières que dans l’encadrement bancaire.

Cet objectif professionnel est adossé à des enseignements ciblés pour donner aux étudiants une certaine technicité financière. Les enseignements sont assurés à 43 % par des enseignants universitaires ou d’école de commerce et à 56 % par des professionnels pour les parcours Finance et BMF. Pour le parcours CCPRO, l’enseignement dispensé par des professionnels de la Banque est de 65%, le reste étant assuré en tronc commun par des enseignants universitaires.

L’objectif est de donner aux étudiants les moyens d’une grande mobilité et des perspectives de promotion intéressantes au cours de leur carrière. Il faut que chacun, s’il le souhaite, soit en mesure d'évoluer par exemple au sein de la banque d'investissement et d'affaire comme au sein de la banque de détail à des postes afférents à la gestion du risque de crédit. Il en va de même pour les fonctions financières en entreprise. Ce Master vise donc à proposer un juste équilibre entre une approche technique et une approche plus transversale (droit commercial et des affaires, fiscalité...).

Suite à la crise financière, de nouveaux métiers sont susceptibles de se développer dans les domaines suivants :
• Réglementation sur les produits dérivés notamment (recherche de cadrage des marchés et contrôle des transactions).
• Optimisation des bilans et recherche de liquidités (suite aux manques de liquidité des banques).
• Restructurations d’entreprise et de dettes.
• Les fonctions de trésoriers font aussi l’objet d’une vive demande surtout avec le contexte de crise actuelle.

De plus, les enjeux de la mondialisation des marchés financiers, les aléas conjoncturels et la crise représentent un défi supplémentaire pour les banques de marché et d’investissement avec des modifications des métiers de la banque, de la gestion de ses risques et de ses ressources, ainsi que de ses relations avec les marchés.

En outre, pour les Banques spécifiquement, la pyramide des âges des services financiers est plus déformée que celle de l’industrie (grande population dans les 50-60 ans au bord de la retraite).

Ce master prépare donc les étudiants à de réels besoins professionnels et leur fournit une employabilité du fait des cours proposés.

Ainsi le master propose un parcours en formation initiale et en formation par apprentissage qui augmente l’employabilité des étudiants.
 
  • Contenu ou liste des thématiques et matières enseignées

 
  • Pré-requis
Être titulaire d'un niveau Bac+4 en ayant accumulé 240 crédits européens et maîtriser des pré-requis en Finance-Comptabilité-Audit.
 
  • Procédure d’admission
• un examen approfondi des dossiers avec une première sélection ;
• un entretien oral dont l’objectif est de vérifier, par un jury composé de professionnels et d’enseignant-chercheurs, l’adéquation entre le profil, le projet professionnel des candidats et la formation.
• Le recrutement dans l’option Conseiller de Clientèle de Professionnels nécessitera en plus pour l’étudiant de signer un contrat d'apprentissage auprès d’une banque.