MASTER Biotechnologies et Droit - Traitement juridique des nouvelles ressources biologiques

Cette formation s’adresse à deux populations distinctes d’étudiants dès la première année de master, à savoir des licenciés en droit ou en sciences ou encore des étudiants pharmaciens (cinquième année). Cette hétérogénéité initiale impose, au cours du premier semestre, l’acquisition par les étudiants de bases solides dans la discipline complémentaire de leur formation initiale au sein d’une unité d’enseignement (UE) spécifique pour chaque type de public. Tous les autres enseignements de sciences, de droit et de gestion/communication  (UE 2 à UE 14) sont communs à l'ensemble des étudiants.
 
  • Objectifs
L’objectif de cette formation est de former de jeunes diplômés se prévalant d’une double compétence dans les concepts scientifiques et innovants des biotechnologies et du droit y attenant. Ainsi, en parallèle d’un renforcement de leur discipline d’origine, les connaissances complémentaires acquises leur permettront de jouer un rôle de premier ordre dans l’assistance à la gestion de l’innovation en biotechnologie dans les structures de valorisation ou à l’interface entre les cabinets de conseil, les fonds d'investissement, les entreprises de biotechnologies et les établissements académiques.

Les compétences acquises pendant cette formation permettront de préparer des demandes de brevets, rédiger des contrats de transmission de technologies, commencer l'élaboration de business plans, traiter les dossiers d'homologation de produits innovants, gérer l'aspect réglementaire de l'activité biologique et biotechnologique. Une priorité est mise aussi sur la maîtrise de l’anglais en rapport avec le droit et les biotechnologies, prérequis à une bonne intégration dans ce marché du travail.

Secteurs d’activité

- Grands groupes et sociétés pharmaceutiques
- Grands groupes et sociétés de produits agroalimentaires (alimentation humaine et animale)
- Entreprises de production de nouvelles variétés végétales (semenciers)
- Fonds d’investissements dédiés aux nouvelles technologies (capitaux risqueurs)
- Incubateurs dans le domaine des biotechnologies
- Services juridiques ou administratifs des établissements publics ou privés spécialisés (Institut Pasteur, Institut Curie, IGR, INSERM, CNRS, INRA, ANVAR, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Agence Européenne du médicament, Institut National de la Propriété Intellectuelle, Office Européen des Brevets, etc.)
- Service d’aide au développement (OSEO)
- Cabinets d’avocats spécialisés en droit des affaires
- Cabinets de conseils en propriété industrielle
- Cabinets de conseils en ressources humaines
 

  •  Liste des thématiques et matières enseignées

- Propédeutique juridique ou Introduction à la biologie et aux biotechnologies selon l’origine des étudiants
- Communication et gestion de projet
- Anglais
- Outils des nouvelles ressources biologiques
- Droit de la propriété industrielle et de la protection des découvertes
- Eléments de fiscalité des affaires
- Gestion appliquée de la communication
- Outils biologiques destinés à la traçabilité
- L'entreprise en biotechnologie
- Les outils juridiques de Recherche & Développement
- Biotechnologies appliquées à la santé humaine
- Outils de préparation à l’insertion professionnelle
 

  • Prérequis

Être détenteur d'une licence de biologie, sciences de la vie ou équivalent ; ou être étudiants en pharmacie (cinquième année) ; ou être détenteur d'une licence de droit ou équivalent.