International Relations Program: Course Contents (1st year)

First Year Courses


Le long XXe siècle : France (18h)

Dans ce cours sur le long XXe siècle en France, nous adopterons la thèse d’Eric  J.  Hobsbawm qui fait débuter le XXe siècle à la Première Guerre mondiale et nous irons jusqu'aux années Mitterrand. Nous lirons et discuterons de textes importants sur l’histoire de la politique extérieure et intérieure de la France. Ces documents seront restitués dans leur contexte historique. L'objectif est de permettre aux étudiants d’établir un pont entre le passé et l’empathie pour le présent.

Le long XXe siècle: Allemagne (18h) (Robert Beck)

Ce cours traite l’histoire de l’Allemagne de sa première unité nationale en 1871 jusqu’à l’unification des deux Etats allemands en 1990. Il met l’aspect surtout sur l’Allemagne dans les relations internationales, tout en considérant les facteurs idéologiques, politiques, et économiques de cette politique.

Ce cours commence donc avec la politique de stabilisation du nouveau Reich par Bismarck, avant de regarder la politique mondiale (« Weltpolitik ») sous Guillaume II, puis les causes de la première Guerre Mondiale. La révision du Traité de Versailles et les rapports avec la France définissent en grande partie la politique extérieure de la République de Weimar, avant que l’Allemagne hitlérienne ne commence sa politique criminelle d’expansionnisme et de recherche d’un espace vital, provoquant la Seconde Guerre mondiale, la mort de dizaines de millions de personnes et la destruction de l’Allemagne.
La politique extérieure des deux Etats allemands, après un regard sur la division de l’Allemagne après 1945, précédera une interrogation sur les causes de la chute du mur et de la nouvelle unité allemande de 1990.

The Long XXth Century: The United Kingdom (18h) (Trevor Harris)

In the 1870s Britain was the leading world power. But by 1997, when the territory of Hong Kong was formally returned to the People’s Republic of China, Britain had become, in some ways, a rather modest regional power. How did this transformation come about? The aim of this course is to attempt to give students both a narrative of this “long 20th century”, and to suggest some possible explanations for what many see as the relative decline of Great Britain.

It may be, however, that “decline” is not the most appropriate term to use. Did Britain not find a new international role? From Empire and Commonwealth, through the difficulties of decolonization and the even greater challenge of becoming a part of “Europe”, Britain maintained a national self-image and a national presence in the world which enabled it to preserve a disproportionate degree of international influence.
The Long XXth Century: The United States (18h) (Alexandre Rios-Bordes)
Why “the American Century”? The term coined in 1941 by Time publisher Henry Luce to describe U.S. de facto hegemony will be used as an implicit guideline for this course. It is intended to give the students an overview of American History since the end of the nineteen century, with a focus on the country's rise to global world power.
After identifying the distinctive, enduring legacies that defined the United States at the dawn of the century, we will examine the key features and turning points in the construction of the U.S. dominance of the World, in political, economic, and cultural terms. Among other themes, we will explore America’s industrial, commercial, and financial ascendancy; the building of its diplomatic influence and military might; the impact of wars and crises; the making of an “American model” and its influence; the dividing lines in American society; the role of the federal government; etc.

Introduction to international relations (12h) (Melinda Tims)

The course intends to introduce students to the main theoretical approaches of international relations (realism, liberalism, transnationalism, marxism, constructivism, and so on) in the objective to make them familiar with the main notions and concepts of the discipline (interest, value, norms, dependency, identity and so on). The course also considers the main actors and issues in international relations (state, intergovernmental organizations, nongovernmental organizations, war, peace, international justice, terrorism and so on).

Introduction à l'étude des relations internationales (12h) (Olivier Sanmartin)

Cette introduction a un double objectif : aborder les principaux concepts et enjeux de la géopolitique contemporaine et sensibiliser les étudiants au suivi de l’actualité internationale.
Les séances sont structurées en deux grandes parties. La première aborde l’épistémologie de la géopolitique ainsi que des notions clés telles que : Etat, nation, puissance, souveraineté, territoire. Une attention particulière est portée à la notion de frontière, « objet géopolitique par excellence » selon Michel Foucher. Dans une seconde partie sont traitées des enjeux du monde contemporain et leur mise en perspective avec l’actualité internationale. Ces thèmes peuvent varier d’une année à l’autre. Pour 2010-2011 nous avons choisi de traiter deux question : les migrations internationales et la problématique des réfugiés ; les défis de l’énergie et la géopolitique du pétrole.

Institutions politiques et droit constitutionnel français (24h) (Pierre Boisseau)

Institutions politiques et droit constitutionnel français (24h) (Marie-Laure Gely)

"La Ve République"
Le cours du 2nd semestre aborde spécifiquement la Ve République, régime actuel de la France, à travers la naissance et les évolutions de la Constitution de 1958. Il vise à décrire le statut et les pouvoirs des principaux acteurs de la vie constitutionnelle et politique (Président de la République, chef du Gouvernement, ministre, Parlement, Conseil constitutionnel) ainsi que les relations qui les unissent.