Accès direct au contenu

Site International

ISABELLE PORTO SAN MARTIN - Doctorante en Musicologie


Vous êtes ici : FRANCAIS > Profils > Doctorant

education-concept-alisa-tsoy-24830510-xl.jpg
Quel est votre parcours universitaire/professionnel et en quoi a consisté votre sujet d'étude ?
Ma thèse est le résultat d'un double cursus en Lettres et Musique : j'ai obtenu une maîtrise de Lettres modernes à l'université de Metz parallèlement à des études de piano, de musique de chambre (CNR de Metz), d'histoire de la musique (CRR de Paris) et d'esthétique (CNSMDP) qui ont été récompensées par des Premiers prix. Une équivalence m'a permis de m'inscrire en master II puis en thèse de musicologie.

J'ai travaillé sur les transferts entre le théâtre lyrique français et la zarzuela au XIXème siècle ; étant donné la nature du sujet, une inscription en cotutelle avec l'Universidad Complutense de Madrid a été choisie.

Comment avez-vous vécu votre thèse ?
Travailler sur un sujet pluridisciplinaire, circuler entre les sources françaises, espagnoles, littéraires, musicales, mettre en lumière des documents oubliés, reconstruire des liens, penser la rencontre entre deux sphères culturelles, aller et venir entre le détail et le concept, écrire, produire un discours qui nous est propre... autant d'exemples de moments forts de la thèse.

Il faut souligner le rôle primordial du directeur de thèse. Le soutien, la confiance, les orientations méthodologiques, la réflexion, la présence du professeur qui a dirigé ma thèse ont largement, profondément, intrinsèquement, contribué à la réussite de ce travail et je l'en remercie une fois encore.

La véritable difficulté a été de mener ce travail, qui incluait la consultation régulière de sources à l'étranger, tout en enseignant à plein temps dans des collèges et des lycées de l'académie.

Que vous a apporté cette expérience ?
Apporter une contribution à un champ d'investigation est enthousiasmant.

Comme beaucoup de jeunes docteurs, j'aimerais enseigner à l'université, la thèse est un diplôme obligatoire dans cette optique.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite suivre cette voie ?
Chaque parcours est différent, je crois que chaque doctorant a une raison bien à lui de s'engager dans ce travail, une raison qui va bien au-delà de l'obtention d'un diplôme. En plus des conseils traditionnels, trois aspects ne devraient pas être sous-estimés : l'importance vitale de l'entourage d'abord, les dépenses liées à la reproduction de documents, aux déplacements pour dépouiller des fonds, rencontrer des spécialistes, participer à des colloques ensuite, et, enfin, la part autobiographique du résultat, un aspect dont on prend conscience à mi-chemin et qui peut-être aussi excitant que déroutant.

Quelle est votre situation actuellement ?

Je suis titulaire du Capes (certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré) de Lettres modernes grâce auquel j'enseigne le français depuis 10 ans dans l'académie d'Orléans-Tours.


Contacts

Service de la recherche et des études doctorales
Tél. : 02.47.36.64.12
E-mail : red@univ-tours.fr